Anaëlle CARNET
Golfeuse







Anaëlle a reçu une bourse pour financer sa participation aux compétitions internationales



Quel est votre parcours sportif ?
J’ai commencé le golf à l’âge de 12 ans. J’avais la chance d’habiter tout proche du golf du Val de Sorne, golf sur lequel j’ai débuté et où je m’entraine encore aujourd’hui.
J’ai joué de nombreux tournois nationaux et internationaux lors de mes années amateurs. Je décide de passer professionnelle en 2015 après avoir obtenu l’accès sur la deuxième division du circuit américain, le Symetra Tour. Je progresse sur le Ladies European Tour en 2016. Et je suis actuellement sur la deuxième division européenne.

 

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Faire de sa passion son métier est la plus belle chose qui puisse arriver à mes yeux.
Le golf féminin a cependant du mal à faire parler de lui, particulièrement en Europe. Il en est autrement aux Etats Unis où je pense que son image est différente. La démocratisation de ce sport, en Europe, est un peu trop lente.

 

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans 5 ans, J’aimerais jouer sur la LPGA en ayant remporté au minimum un tournoi.
Dans 10 ans, je me vois vivre aux Etats Unis et j’aimerais réaliser mon rêve de petite fille : devenir numéro 1 mondiale.

 

Photographie : Antonin Amy-Menichetti