DIANA LA FRAISE
Chanteuse







Diana la Fraise a obtenu une bourse à la création en partenariat avec l’atelier des artistes en exil


Quel est votre parcours  artistique ?
J’ai commencé la musique de façon autodidacte. Petite, je chantais dans des églises et des groupes de Gospel. Puis, par la suite, j’ai commencé à évoluer en tant que chanteuse interprète dans des clubs. J’y interprétais des classiques de la rumba congolaise et les répertoires de grandes chanteuses africaines. Maintenant, je peux enfin entamer ma carrière solo.

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Grâce à la musique et le chant je peux m’exprimer et transmettre aux autres tout ce que j’ai vécu et appris. C’est ma passion.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans 5 ou 10 ans je me vois marquer l’histoire de la musique et compter parmi les meilleures voix feminines africaines de ma génération. J’aimerais pouvoir partir en tournée et réaliser des albums qui aient un impact.

Interview réalisée en 2021
Photographie : Julia Grandperret