Filipe MOREIRA
Danseur

Filipe a reçu une bourse pour participer à la manifestation Camping organisée par le Centre National de la Danse.

Quel est votre parcours artistique ?
Je suis chorégraphe, danseur, acteur et chanteur. J'ai obtenu un diplôme de chorégraphie à l'université de Falmouth (2012-2013, Angleterre) et une formation en théâtre à l'Academia Contemporânea do Espetáculo (2005-2009, Portugal). J'ai également étudié la création de costumes et le chant lyrique. En 2012, la Fondation Calouste Gulbenkian m'a accordé un fonds artistique pour développer ma recherche dans le théâtre de rue à São Paulo, au Brésil. J'ai travaillé à la fois comme artiste indépendant et en collaboration avec plusieurs organisations, institutions portugaises et internationales, j’ai joué lors d’événements et festivals dans différents pays. Mon travail artistique vise à croiser différents champs d'expression—tous réunis dans un but précis, celui de créer des objets artistiques naturellement hybrides où le corps, la voix et le mouvement construisent un univers unique à multiples facettes. Je suis le chanteur de Vurtiga, un groupe de musique expérimentale, et je suis co-créateur de la compagnie théâtrale Radar 360 (2010-2017, Portugal) et USINA (2012-2017, Portugal). J'ai travaillé avec Madalena Victorino (2015), Emmalena Fredriksson (2013), the Trisha Brown Dance Company (2011), Willi Dorner (2010), Joana Providência (2010), Sofia Dias & Vítor Roriz (2010), Companhia Instável (2010), entre autres.

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur votre profession ?
Agréable, gratifiante mais difficile. La plupart des artistes ne peuvent pas vivre uniquement de l'art, ils ont souvent recours à d’autres activités pour survivre, comme investir dans des ateliers ou enseigner. Je pense toujours que nous, les artistes, devons être très unis et que certaines entités devraient soutenir davantage la culture, y compris les nouvelles et jeunes œuvres. Pour moi, la culture n'est pas une question de dépense, mais c'est un investissement économique et social pour l'avenir.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Tout au long de ma carrière professionnelle, j'ai travaillé dans le théâtre, la danse et la musique avec engagement, rigueur et persévérance. La créativité et la générosité me permettent une interprétation solide, à travers l'exploration de nouveaux langages, de nouvelles expériences et de nouvelles collaborations. Ce que j'espère sincèrement pour mon avenir, c'est de continuer ce travail avec plus de reconnaissance et de soutien financier.

Cette interview a été réalisée en 2017
Photographie : Antonin Amy-Menichetti