Humberto AMORIM
Guitariste classique

Humberto a reçu une bourse pour s'inscrire au master de guitare classique de l'Université d'Alicante


Quel est votre parcours artistique ?

J'ai un doctorat en Musicologie et une maîtrise en Interprétation Musicale. À 28 ans, j'étais le plus jeune professeur à l'Université Fédérale de Rio de Janeiro où j'enseigne la guitare, l'histoire et la littérature de l'instrument et la pratique d’ensemble depuis 2009. Je fais actuellement un Master en Interprétation de Guitare Classique à l'Université d'Alicante (Espagne), avec une subvention financée par le fonds de dotation Porosus.
Avec le lancement de mon livre « Violão eo Heitor Villa-Lobos », édité par l'Académie brésilienne de la Musique en 2009, je suis aussi devenu le plus jeune chercheur à être publié par cette prestigieuse institution fondée en 1945 par Heitor Villa-Lobos. Pour ce livre, j'ai fait des interventions dans les grands festivals et dans diverses villes brésiliennes et latino-américaines. En tant que guitariste, j'ai gagné huit prix dans des compétitions nationales et internationales majeures. J'ai fait des concerts dans des salles importantes en Amérique latine (Brésil, Argentine, Uruguay, Chili), avec principalement des œuvres de compositeurs tels que Ricardo Tacuchian, Marcos Vinicius, Caio Senna, Angel Piñero, Mark Lucas et Fred Schneiter. J'ai également participé en tant que juré à des compétitions d’interprétation de guitare nationales et internationales et j’ai enregistré des arrangements et des compositions pour des maisons de disques.

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?

A mon avis, un guitariste professionnel doit toujours être en recherche de l’amélioration de sa pratique, grâce à l'étude et la recherche. C'est alors seulement qu’il peut se faire connaitre dans un monde de plus en plus concurrentiel et exigeant. Et c'est ce que j'ai essayé de faire moi-même. J'ai remarqué que les professionnels qui excellent dans mon domaine sont ceux qui atteignent le plus haut niveau dans toutes les activités qui impliquent le développement de concerts de guitare, l'amélioration technique, la recherche et l'enseignement.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?

Dans cinq ans, j'espère avoir une carrière internationale plus établie, après avoir fait des concerts dans au moins 15 pays. J'espère aussi que j'aurai publié deux livres (l’un d'entre eux comme résultat de mes recherches en Espagne). Enfin, j'espère continuer à faire des enregistrements d'œuvres majeures pour guitare et faire que ma chaîne YouTubeatteigne au moins 3 millions de vues. Dans 10 ans, j'espère avoir consolidé mon travail et avoir construit un réseau efficace de contacts qui me permettront de voyager autour du monde pour des concerts, des conférences et des cours


Photographie : Anthony Anciaux