Justine DREHER
Golfeuse


Justine a reçu une bourse pour financer sa participation aux compétitions internationales

Quel est votre parcours sportif ?
J’ai commencé le golf à l’âge de 10 ans dans un golf en Allemagne. J’ai déménagé en France à 13 ans puis j’ai intégré les structures d’entrainement de la Fédération Française de Golf,  au pôle espoirs d'Antibes, puis au Pôle France à Paris. J’ai participé à de nombreuses compétitions internationales durant mes années de collège et lycée. Après avoir obtenu mon baccalauréat, je suis partie étudier, aux Etats-Unis, à l’Université de Caroline du Sud où j’ai joué en première division, pendant quatre ans, et j’ai représenté la France durant les compétitions internationales l’été. J’ai maintenant terminé mes études supérieures, en management du sport et évènementiel, avec pour objectif de passer professionnelle sur le Symetra ou LPGA Tour.


Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Le golf est un sport qui demande à la fois des capacités physiques, techniques et mentales. Ce sport est particulier à mes yeux car c’est un sport dans lequel on n’atteindra jamais la perfection et c’est ce qui m’attire : il y a toujours du travail. Je pense que le golf est un sport qui est en train d’émerger en France, grâce à la Ryder Cup qui aura lieu en France en 2018 mais aussi aux JO. C’est notamment à nous, les joueurs et joueuses pro de faire évoluer notre sport en France. 


Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans 5 ans, j’aimerais jouer sur le LPGA Tour et avoir le niveau de me mesurer à l’excellence mondiale. 
Dans 10 ans, mon rêve serait de participer à des tournois majeurs comme the British Open, l’Evian Masters et L’US Open mais aussi la Solheim Cup. J’aimerais pouvoir avoir un impact sur le golf féminin en France et faire partie de la génération qui repousse les limites. 

 

Photo : Emilie Arfeuil