Léa LEMARE
Sauteuse à ski

Lea  a  reçu une bourse pour financer sa saison sportive et préparer les Jeux Olympiques

Quel est votre parcours sportif ?
J’ai commencé le saut à ski à l’âge de 6 ans au club des sports de Courchevel. Entre 5 et 7 ans, les enfants entrent dans un groupe appelé "évolution" où l’on y découvre tous les sports présents au club. Nous étions un petit groupe de 6-7 amis et nous avons donc testé tous les sports... Sans hésiter on a choisi le saut, c'était un sport fun, l'ambiance y était top, le coach (Tony) était génial ! Je suis ensuite entrée en équipe de France à l’âge de 14 ans et le même été, j’ai réalisé mon premier podium international (2ème en coupe d’Europe).
La suite de mon parcours a été comme une évidence, j’ai réalisé mes études en fonction de mon sport dans les sections sportives (collège, lycée, université). J’ai participé à mes premiers championnats du monde à l’âge de 15 ans, j’ai réalisé plusieurs top 10 en coupe du monde. Lors de l’hiver 2014, pour la première fois dans l’histoire du saut à ski féminin, la discipline est entrée aux Jeux Olympiques. À l’âge 17 ans j’ai donc pu participé à ces premiers Jeux Olympiques de Sotchi en Russie. J’ai terminée 20ème. C’était une expérience incroyable qui m’a permis de réaliser à quel point je souhaitais réussir dans ce sport. Aujourd’hui, je suis toujours en équipe de France, sur le circuit coupe du monde, et je suis en pleine préparation pour les prochains Jeux Olympiques de 2018 !


Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Le saut à ski féminin est une discipline en pleine effervescence. Depuis mes 14 ans j’ai eu la chance de participer à son évolution, les premiers championnats du monde, les premières coupes du monde, les premiers Jeux olympiques… C’est vraiment un plaisir de voir que le sport évolue constamment, le niveau augmente chaque année, la concurrence est de plus en plus rude, les objectifs sont de plus en plus importants…Je pense qu’il y a encore de très belles années à venir.

 

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans 5 ans j’aurais 25 ans, ne dit-on pas « en pleine force de l’âge » ? J’espère être toujours sur les skis et j’espère être dans les meilleures mondiales, pouvoir jouer sur les podiums de coupe du monde, championnats du monde… Et pourquoi pas une médaille aux Jeux Olympiques… Dans 10 ans j’espère tout d’abord avoir marqué l’histoire de mon sport et je profiterai pleinement de ma « retraite » de sportive de haut niveau avec certainement de nombreux projets (voyager, fonder une famille, créer une entreprise, profiter de la vie !…)

 

Photographie : Rémi Chapeaublanc