Néis LARTIGUE
Surfeuse



Néis a reçu une bourse pour participer à ses concours professionnels de surf
     

 

Quel est votre parcours sportif ? 
J'ai commencé le surf à l'âge de 9 ans. J’ai très vite été dirigée vers la compétition, j'ai gagné de multiples événements nationaux jusqu'au titre de Championne de France en 2016. Cette progression m'a permis d’intégrer le pôle France ainsi que l'équipe nationale avec laquelle j'ai remporté différents titres : Championne du monde par équipe en 2016, Championne d'Europe par équipe en 2018, Vice-championne du Monde de relais en 2018, Médaille de bronze championnat du monde de relais en 2017, 5ème place championnat du monde en individuel 2017 et 2018. J'ai également remporté 2 Pro Junior sur le circuit européen en 2017 et 2018. Je suis aussi la première et plus jeune ambassadrice de l'association nationale Handi surf.

 

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Si on regarde l'aspect purement sportif, je trouve qu'il y a une progression constante et rapide du surf mondial féminin. Cela est très encourageant. Cela nous amène toutes à nous dépasser mais aussi à croire en ce que nous faisons. D'un point de vue structurel et économique, une évolution vers une certaine parité semble poindre même si cela est très timide.

 

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans 5 ans, je me verrais bien aux cotés de Teddy Riner pour défiler avec la délégation française pour les JO de Paris. En effet, si j'ai la possibilité de pouvoir continuer à m’entraîner et surtout à progresser, je pourrais alors prétendre à une sélection pour les JO en France, j'aurais alors 24 ans. Mais tout ceci ne sera possible que dans la mesure où je ferais partie des meilleures mondiales, évoluant sur le WCT. Dans 10 ans, il est évident que si j'ai réussi mon projet, j'essaierais encore de représenter la France mais aussi et surtout je serais là pour transmettre aux plus jeunes.

 

 

Photographie : Amandine Besacier