Sara FARID
Photographe

Sara a reçu a obtenu une bourse pour une aide à la création en partenariat avec l'atelier des artistes en exil

Quel est votre parcours artistique ?
Je suis une artiste audiovisuelle autodidacte. Je n'ai reçu aucune ‘vraie’ formation mais j'aime créer des photos en utilisant mes instincts et mes émotions. J'ai commencé ma carrière à la radio et j'ai passé trois ans à enregistrer des histoires de femmes et d'enfants sur des sujets tabous au Pakistan, comme le VIH, le viol, la violence domestique. 

Quel est votre regard sur votre profession aujourd'hui ?
Ma passion reste la même : couvrir les problèmes des femmes et des minorités persécutées, mais maintenant je le fais en portraits, en écrits et en audio. Venir en France m'a permis d'élargir mon public et de travailler avec d'autres artistes, mais aussi de suivre une formation à l'école à Paris. C'est un nouveau départ.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Je veux pouvoir continuer à mettre en lumière les problèmes et les émotions des êtres humains, en particulier des femmes, et mettre en lumière une différence à travers mon travail. Mon but est toujours de connecter les communautés, d'enregistrer l'histoire, de préserver les sentiments et d'améliorer l'état des droits de l'Homme dans le monde.

Interview réalisée en 2018
Photographie : Céline Anaya Gautier