Sacha BARBIN
Réalisateur


Sacha a reçu une aide à l'écriture pour son prochain court métrage


Quel est votre parcours artistique?
J’ai étudié en classe préparatoire littéraire (hypokhâgne, khâgne) pendant deux ans. Puis j’ai tourné un premier court-métrage auto-produit qui m’a ensuite amené à réaliser des clips. En parallèle, j’ai été engagé pour co-écrire un long métrage, lauréat émergence en 2014, et actuellement en cours de production. En 2017, j’ai tourné Ordalie, un court métrage avec Michel Fau et Gaspard Ulliel.

 

Quel regard portez vous aujourd’hui sur votre profession ?
Le métier de réalisateur a légèrement changé avec l’arrivée du numérique et des nouvelles technologies. On peut aujourd’hui se permettre des choses qu’on aurait pensées impossibles il y a encore quelques années. Je trouve ça formidable d’avoir accès à tous ces outils. Même si le fait d’être entouré au quotidien d’images de synthèse et de caméras numériques, a récemment provoqué en moi l’envie de tourner en pellicule et d’expérimenter une autre façon de travailler, un autre rapport à la direction d’acteur, à la lumière, au sens. Sans nostalgie, mais avec la volonté d’approfondir encore plus mon métier.

 

Où vous voyez vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Je viens de terminer d’écrire un long métrage et je suis en train de poser les bases d’une série. J’ai envie de travailler en France et à l’étranger.



Photographie : Céline Anaya Gautier