Seke PAMOKÉ
Metteur en scène, danseur, musicien

Seke a obtenu une bourse à la création en partenariat avec l’atelier des artistes en exil.

Quel est votre parcours artistique ?
Je suis né à Kinshasa en 1993. À l’âge de 12 ans, je commence la danse et le théâtre avec la troupe Kiti Na Mesa, avec qui je joue, 122 spéciales et plusieurs tournées, pendant 5 ans. J’intègre ensuite la compagnie de théâtre les Béjarts, qui est un groupe de sensibilisation par le théâtre et le cinéma, avec qui, pendant 7 ans ,je joue lors de 247 spéciales et deux tournées congolaise et africaine. Puis je crée un groupe de danse, de musique et de théâtre BISO na BISO, et participe en tant que percussionniste et danseur à la tournée du projet Coup Fatal d’Alain Platel. J’ai aussi travaillé avec l’association Africa projet danse à Bordeaux, et donné des cours de danse et percussions. Cela fait 2 ans que je travaille, avec l’atelier des artistes en exil, où je développe actuellement un projet personnel.

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Je sens que je suis artiste depuis ma naissance, que je porte cette profession et passion dans le sang et que, si je meurs, je mourrais artiste. Ce n’est pas un choix de vie, c’est plutôt la profession qui te choisit.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Je suis encore jeune et j’ai encore beaucoup à donner pendant les 5 et 10 ans qui suivent. J’ai encore 10 grands projets à donner, à la population européenne, américain et africaine, et je vais donner le meilleur de moi-même pour les mener à terme.

Interview réalisée en 2021
Photographie : Julia Grandperret