Wyssem ROMDHANE
Comédien

Wyssem a reçu une bourse afin de l'aider à suivre ses études à  l'École régionale d'Acteurs de Cannes 

 

 

Quel est votre parcours  artistique ?
J'ai commencé le Théâtre à 18 ans à la fac de Nice. J'y suis rester quelque mois, car les cours était d'avantage théoriques que pratiques. Je me suis inscrit au Conservatoire d'Antibes. J'y suis rester 2 ans, je ne faisais que 2h par semaine car le cours ne proposait pas d'avantage. J'ai donc décidé de passer le concours de l'ERAC. Malgré ma très faible expérience, j'ai pu accéder au second tour, que j'ai raté. J'ai quand même eu des retours positifs, et j'ai pu intégré l'ARPA qui est un dispositif, mis en place par L'ERAC, qui propose des master classe de plusieurs semaines reparties dans l'année. Elle s'adresse à des jeunes, résidant en PACA, qui souhaitent passer les concours des grandes écoles. En parallèle j'ai été a Paris, avec quelque économies, pour me former d'avantage. J'ai réussi le concours d'une école privée, où j'ai passé un an puis j'ai passé une autre année au Conservatoire du XIV arrondissement où j'ai travaillé avec Nathalie Bécue. Aujourd'hui, j'ai intégré la 27eme promo de l'ERAC

 

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?

C'est le meilleur métier du monde. Bien sûr ça demande quelques sacrifices, mais en contrepartie, on passe notre temps à lire, à jouer, à parler aux gens, à leur transmettre des émotions, à leur faire vivre des choses. Et puis on n'a pas vraiment l'impression de travailler vu que le plaisir est là. On dit des choses. Je ne suis pas quelqu'un qui parle beaucoup de lui, par pudeur, ou autre, je ne sais pas vraiment le faire, donc faire du théâtre c'est aussi une manière de m'exprimer. Le théâtre c'est avoir un lieu où l'on peut parler, des textes qui utilisent bien les mots qui ne vous viennent pas pour dire ce que vous voulez dire, où des gens vous écoutent et en plus il payent pour ça ! C'est encore mieux qu'un psy !

Enfin, je ne cherche pas à être un guide mais j'ai l'espoir, qu'avec mon travail, je pourrais aider, ne serait ce qu'un peu, ou que j'inspirerais quelqu'un comme j'ai était inspiré par Tupac, Eminem, Depardieu et d'autres. " Je ne vais pas changer le monde, mais je vais créer le déclic dans la tête de celui qui le fera" disait Tupac.

 

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Faire du cinéma. Cela a toujours était un rêve pour moi. Jouer devant, ou être derrière la caméra, et pourquoi pas écrire des scenarios, si j'arrive à maitriser l'art difficile de l'écriture. Au théâtre, j'aimerais tenir quelques rôles, comme celui de Scapin par exemple. Voyager aussi, apprendre des langues, pratiquer d'autres arts, mais toujours dans le but de me renforcer en tant qu'acteur. D'ici dix ans, j'aurai un oscar.

 

Photographie : Céline Anaya Gautier