El PASTORET
Club de gymnastique

Le club de gymnastique "El Pastoret" a reçu une aide financière afin d'acheter du matériel pour aider les jeunes à s'entrainer dans des conditions optimales.
Lara Casabuena, gymnaste du Club El Pastoret, a reçu une bourse pour participer à ses concours de gymnastique.


Interview de l’entraîneur Octavio Fuentes Socorro :
Quelles sont les capacités athlétiques de vos jeunes membres ?
Nos gymnastes sont très forts, flexibles et très engagés dans leur vie sportive. Leur motivation est très élevée car ils sont tous très jeunes et consacrent de nombreuses heures par semaine à leur entraînement, en les combinant avec leurs études. Ils ont tous un grand esprit de sacrifice et apprécient beaucoup les heures qu'ils passent dans le gymnase.  

Quel regard portez-vous aujourd’hui sur votre profession ?
La gymnastique artistique est un très beau sport, et pour moi l'un des plus complets, car un gymnaste a besoin non seulement des capacités physiques pour exécuter toutes les acrobaties et la partie artistique des exercices, mais aussi d'un très fort contrôle mental pour la compétition et d'un rapide sens de la réaction. Les femmes doivent maîtriser quatre épreuves (saut, barres asymétriques, poutre d'équilibre et exercices au sol) et les hommes six (sol, cheval d'arçon, anneaux fixes, saut, barres parallèles et barre fixe). C'est pourquoi la gymnastique est si complète, car nos jeunes doivent savoir faire des acrobaties en sautant au sol, en se tenant debout sur une poutre ou en s'accrochant à une barre fixe, en faisant différents types de mouvements et d'éléments dans chaque discipline. La gymnastique artistique est un sport en constante évolution, en raison des changements de règles (à chaque cycle olympique, il y a une révision du code de points de la Fédération Internationale de Gymnastique). Cela signifie que les entraîneurs et les gymnastes doivent adapter leurs entraînements aux nouvelles règles, tous les quatre ans, et c'est parfois difficile pour eux. Ce sport est également fascinant car les gymnastes doivent modifier les éléments inclus dans leurs exercices pour augmenter leurs valeurs de difficulté. Pour moi, l'un des aspects les plus importants de la gymnastique est qu'aujourd'hui, ce n'est pas seulement un sport pour les très jeunes athlètes, comme c'était le cas il y a quelques années. L'âge moyen des gymnastes est plus élevé qu'auparavant et certains ont plus de 20 ou 30 ans, ce qui est une très bonne chose pour ce sport. La gymnastique est utilisée dans de nombreuses méthodes d'entraînement pour les personnes qui veulent augmenter et améliorer leur condition physique et certains adultes commencent à s'entraîner à un âge très avancé. Les personnes qui pratiquent et participent à des compétitions de gymnastique artistique doivent ressentir une passion pour ce sport car il nécessite de nombreuses heures d'entraînement. Personnellement, j'ai grandi dans une famille qui ressentait cette passion de manière intensive, avec un parent qui était mon entraîneur et des frères et sœurs qui étaient également gymnastes. Notre passion pour la gymnastique vient de notre famille, nous la ressentons toujours et espérons la ressentir toute notre vie.

Comment voyez-vous le club et ses jeunes membres dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Notre club a subi un grand changement ces dernières années, grâce à l'aide importante de POROSUS. Ce sont les premières années où nous ne dépendons que de nous-mêmes pour exercer notre activité, dans notre propre gymnase, et avec des appareils similaires à ceux que nous trouvons dans les compétitions. Aujourd'hui, nous adaptons notre organisation à la nouvelle façon de s'entraîner avec plus de gymnastes, plus d'entraîneurs et plus d'heures de formation, en tenant compte du fait que nous avons augmenté non seulement le nombre de gymnastes en compétition mais aussi la qualité de ceux-ci—plus de gymnastes sont en effet préparés aux niveaux de Via Olimpica. À l'avenir, je vois notre club avec plus de gymnastes encore qui participeront aux championnats nationaux et, pourquoi pas, aux championnats internationaux. Et dans les dix prochaines années, je voudrais voir nos gymnastes faire partie de l'équipe espagnol

Cette interview a été réalisée en 2018
Photographie : Céline Anaya Gautier

Interview de Lara Casabuena :

Quelles sont, selon vous, les capacités athlétiques que doivent avoir les jeunes gymnastes ?
Je pense qu’il y a beaucoup de jeunes aujourd’hui qui ont des compétences athlétiques mais qui ne savent pas tous en tirer le meilleur parti. Une grande majorité d’entre eux se concentrent davantage sur l’informatique, les réseaux sociaux, la télévision, les mobiles...
De plus, en Espagne, la plupart des jeunes pratiquent le football et délaissent d’autres sports minoritaires comme la gymnastique, le judo, l’escrime ... Pourtant, je pense que les compétences athlétiques des jeunes sont l’élasticité, la force, la coordination, qualités indispensables pour ces sports. 

Quelle est votre opinion sur le métier de gymnaste aujourd’hui ?
La gymnastique c’est ma vie, elle m’apporte beaucoup de choses positives au quotidien et dans mes études. Elle m’aide à mieux m’organiser, à être plus responsable, rigoureuse et persévérante. Cette année, j’ai fait des progrès considérables et cela est dû en grande partie à mon travail mais aussi à l’aide de mes entraîneurs, de ma famille et aussi au soutien de Porosus. Il me reste encore beaucoup de chemin à parcourir et je ne m’arrêterai pas avant d’avoir atteint mes objectifs.

Comment voyez-vous le club et les jeunes gymnastes d’El Pastoret dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans les prochaines années, je vois mon club de gymnastique El Pastoret ayant formé de grandes gymnastes, étant une grande référence dans la gymnastique artistique espagnole. El Pastoret forme actuellement plusieurs groupes de très jeunes filles, au grand potentiel, et si elles décident de continuer la discipline, elles ont le potentiel pour aller très loin.

Interview réalisée en 2021