Jin TIAN
Photographe

Jin est lauréat des rencontres photographiques des Amis du Musée Albert-Kahn, promotion 2021, et a reçu une bourse pour sa série Curse of the wind. A history of leprosy in China

Quel est votre parcours artistique ?
Je suis photographe documentaire et j'utilise principalement des méthodes anthropologiques pour construire mes projets. Cette étude est également liée à mon parcours d'apprentissage  : j'ai fait une licence de cinéma et j'ai étudié la sociologie et l'anthropologie, en master, à l’Université.

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Par rapport à avant, le métier de la photographie d'aujourd'hui est plus difficile. Je me réfère principalement à la photographie documentaire et de reportage. En raison du déclin des supports papier traditionnels, la photographie documentaire a perdu son marché et son autorité. En même temps, de nombreux photographes documentaires se sont tournés vers l'art et les galeries. Mais l'avènement de l'ère d'internet nous donne aussi de la liberté.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Quand je pense à moi, je ne pense pas au temps, mais je calcule par projet. Actuellement, la photographie c'est fondamentalement toute ma vie. Dans les dix prochaines années, j’aimerais au moins faire deux ou trois longs projets.

Interview réalisée en 2021
Photographie : Julia Grandperret