Maryam SAMAAN
Marionnettiste

Maryam a obtenu une bourse à la création en partenariat avec l’atelier des artistes en exil.

Quel est votre parcours  artistique ?
Je suis artiste scénographe et marionnettiste indépendante (multidisciplinaire). J’ai fait une partie de mes études à Damas en Syrie, puis à Rennes et à Paris en France. J’ai développé ma pratique artistique dans l’art des marionnettes à Beyrouth (camp de Chatila) au Liban. Je suis également animatrice de plusieurs formes artistiques (théâtre, marionnettes, création d’objets et dessins) et d'ateliers de sensibilisation à l’art.  

Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
L'art pour moi est un moyen de dire les choses différemment. Le théâtre est un lieu de rencontre et la marionnette est une porte ouverte qui nous permet de prononcer nos mots. Exprimer, laisser des traces dans notre histoire et faire partie de l'écriture de notre histoire commune. Je suis là où je suis car je ne saurai pas être ailleurs, ma profession me permet d'être moi-même. Même si cela paraît difficile et jamais suffisant, c’est aussi ce qui constitue le charme de ce métier.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Après 5 ou 10 ans je me retrouverais là où je serais et j’imagine que j’aurais la même énergie que j'ai aujourd'hui pour continuer à créer. Créer est une façon de comprendre la vie et aussi un moyen de construire des liens. À travers l'art vivant, on crée des ponts vers l’impossible.

Interview réalisée en 2021
Photographie : Julia Grandperret