Anaïs MEYSSONNIER
Golfeuse

Anaïs a reçu une bourse pour financer sa participation aux compétitions internationales


Quel est votre parcours artistique ?
J’ai commencé le golf à l’âge de 6 ans car mes parents y jouaient. Je n'ai pas accroché de suite, préférant faire du roller et grimper aux arbres puis j’ai pratiqué l’escalade, au collège, durant 4 ans. Ce n’est qu'à l'âge de 12 ans environ que je me suis réellement entraînée pour le golf, toujours en parallèle avec l’escalade. En 2009, j'ai joué mon premier grand prix qui m'a donné l’envie d’aller plus loin car la compétition m'a motivée.  En 2012, j'intègre le pôle espoir d’Antibes puis deux ans plus tard le pôle France de Paris. L’année suivante, je participe à mon premier tournoi à l’étranger puis à mon second tournoi en 2014 et j’ai alors enchaîné et performé sur les tournois nationaux et internationaux pour enfin passer professionnelle sur le Let Access en février 2017 après avoir obtenu mon bac.

 
Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Je trouve que vivre de sa passion est formidable, le golf féminin est peu développé pour le moment mais j'espère que cela va s’améliorer.

 

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
Dans 5 ans, j’aimerais jouer sur les deux continents, ma famille est importante pour moi, je pense qu'il est trop tôt pour m’en séparer.
Dans 10 ans, je me vois jouer sur le LPGA, faire partie des meilleures et participer aux plus prestigieux tournois.
Pour le moment, je ne vois pas la fin de ma carrière et j’aimerais qu'elle continue le plus longtemps possible.


 
Photographie : Céline Anaya Gautier