Marie-Caroline HOMINAL
Metteur en scène

Marie-Caroline a reçu une aide à la production pour son spectacle «Dreamland »

Quel est votre parcours  artistique ?
J’ai commencé la danse à l’âge de 6 ans dans l’atelier de danse de ma mère qui mêlait danse, improvisation, musique et théâtre. A 12 ans je suis partie à Zürich pour intégrer l’école de la Schweizerische Ballettberufsschule (aujourd’hui Tanz Akademie) puis la Rambert School of Ballet and Contemporary Dance à Londres.


Quel regard portez-vous aujourd'hui sur votre profession ?
Lorsque l’on commence très jeune à se former, on peut par moment ne plus savoir pourquoi l’on fait ce métier. Mais cela me permet aussi de me questionner et de prendre du recul sur ce que représente la danse, qui pour moi est en lien direct avec le rythme de la vie. La danse a longtemps été le parent pauvre des arts et je suis heureuse de voir qu’aujourd’hui elle a retrouvé une place importante dans la société.

Comment vous voyez-vous dans 5 ans ? Dans 10 ans ?
J’espère rester animée par la nécessité de réaliser des pièces et de faire de nouvelles collaborations et rencontres qui m’emmèneront ailleurs.

 
Photographie : Emilie Arfeuil